LCapture d’écran 2015-09-30 à 19.29.24e réchauffement global de la planète et les dérèglements météorologiques vont croître considérablement d’ici la fin du XXIe siècle. La ville n’échappe pas à l’influence de ces changements climatiques qui créent des îlots de chaleur urbains – caractérisés par des hausses de température parfois importantes dans le centre par rapport à la périphérie et qui entraînent dysfonctionnements et inconfort. Ce phénomène est dû à l’accumulation d’un certain nombre de facteurs : urbanisme dense, circulation automobile intense, minéralisation excessive et déficit de végétal et d’eau dans les espaces publics. Les métropoles tentent d’agir. Mais quels impacts peuvent avoir les formes architecturales et urbaines, les dispositifs paysagers, ainsi que le choix de matériaux et de technologies de construction pour atténuer les effets néfastes de ces îlots de chaleur ? C’est sur ces questions que se penchent dans cet ouvrage chercheurs, experts et responsables locaux des villes de Barcelone, Lyon, Marseille, Montréal, Nantes, Rennes, Rome, Stuttgart, Toulouse et Vienne, au moment où doit se tenir la conférence internationale Paris Climat 2015.