La première variante du coronavirus découvert en France

L’actualité aujourd’hui porte sur la mutation du covid 19. Une mutation marquante du génome du virus a été retrouvée au Royaume-Uni. Le premier cas portant ce nouveau gène en France vient d’être identifié. A quoi pouvons-nous nous attendre avec ce virus ?

La mutation du N501Y vient d’être identifiée en France

Depuis le lundi 28 décembre, la vaccination du covid 19 a commencé en France. C'est un bel espoir pour le pays qui risque de s’évanouir en peu de temps. En effet le samedi avant le début de la vaccination, un français vivant au Royaume-Uni rentre dans son pays. On l’identifie quelque deux jours après comme étant un porteur asymptomatique du gène muté. Ce gène est appelé VOC 202012/01. Il est dû à une mutation du N501Y qui est une protéine du spicule de la première souche.
L’OMS fut déjà informée et toutes les actions sont menées pour éviter un nouveau désastre. Toutes personnes ayant été en contact avec lui depuis son arrivée ont été prises en charge. Ce dernier est en isolement pour traitement. Le gène continu d’être étudié pour savoir à s’atteindre. La vaccination se poursuit dans l’ensemble du pays, mais la prudence est de mise.

Cette mutation n’a pas encore été déclarée plus mortelle que la souche originelle

Aucune recherche poussée ne permet de dire qu’il est plus dangereux que le covid 19. En réalité, les données actuelles montrent qu’il se propage plus rapidement que la souche originelle. Plusieurs mutations du covid 19 ont été identifiées. Cependant, aucune n’a jusqu’à présent mérité qu’on lui porte une attention particulière. Les mutations des virus sont normales. Effectivement, pour se reproduire il fait une nouvelle copie de lui-même. Certaines erreurs peuvent donc arriver et ces erreurs sont appelées mutation.
La crainte par rapport au VOC 202012/01 est qu’elle soit plus puissante que le vaccin trouvé. Jusqu’ici, les autorités ne prennent que des précautions pour leurs populations. Les déplacements pour le Royaume-Uni sont à la limite du nécessaire. Tous les chercheurs sont concentrés sur cette mutation. Il a espéré qu’elle soit moins virulente. Une nouvelle mutation de cette nouvelle souche peut être encore plus dangereuse. Le monde ne survivra peut-être pas à une nouvelle pandémie. Cette dernière créée autant de dégât qu’une grande guerre.