Que représente l’oracle dans la technologie blockchain ?

L’oracle constitue la référence d’un ensemble d’informations permettant l’intégration d’un ensemble de variables du monde réel dans des contrats smart. Chaque fois que la blockchain est téléchargée, un nombre de données externes est appelé. L’Oracle permet, de fournir des données externes et d’activer ou de désactiver le fonctionnement des applications décentralisées en exécutant des contrats intelligents.

Quel est le fonctionnement de l’oracle dans la blockchain ?

L'oracle a une fonctionnalité bien précise, grâce à laquelle on peut ajouter ou importer des données du monde extérieur au réseau blockchain. Dans le cas où ce dernier n’est plus disponible, cela aura un impact négatif sur la blockchain. Ainsi ce dernier agit en fournissant une quantité importante de données, telles que les résultats d’exercices, les retards de vol, etc. Plus de détail sur ce site
Ces dernières agissent comme une autorité selon les informations fournies par l’Oracle. Par exemple si le contrat intelligent doit se déclencher. Cependant il faut noter que la blockchain ne peut pas accéder aux données externes stockées dans le réseau. Nous avons différents types d’oracles parmi lesquels : l’oracle logiciel, les oracles physiques, les oracles sortants, l’oracle de prédiction ayant chacun un rôle et but unique et personnel.

Qu’en est-il de la fiabilité de l’oracle ?

L’oracle n’est pas pour autant infaillible et pour pouvoir faire confiance à ce dernier, il faut éviter d’avoir une seule source de donnée. En effet, si la source choisie est erronée, à cause d’un piratage ou toute autre chose, alors la blockchain sera à son tour basée sur des données erronées. Il est donc conseillé de choisir plusieurs Oracles, afin que les sources entre elles se chevauchent. Sélectionnez les données recueillies par le plus grand nombre d’Oracles et ajoutées à la blockchain. Par la suite, choisir quels Oracles seront pris en compte lors de la création d’un contrat intelligent.